Recherches

Voir les dernières recherches de l'Institut des sciences de la communication du CNRS

Centre national de la recherche scientifique.

Communication et mondialisation. Les limites du tout-anglais

Présentation

Naguère, on pensait que l’anglais serait la lingua franca de la mondialisation, ce qui lui valut le qualificatif de « planétaire » (Global English) : on disposait enfin d’une langue commune universelle. Or, cette vision des choses est loin de faire l’unanimité aujourd’hui, y compris au sein du monde anglophone, où le modèle du tout-anglais est remis en cause, aussi bien au Royaume-Uni qu’aux États-Unis.

Comment expliquer un tel renversement de perspective, dont on commence à peine à entrevoir toutes les conséquences ? Tel est l’objet de ce colloque, destiné à approfondir cette question désormais centrale, en examinant tour à tour quatre thèmes majeurs :

Mythe et réalité d’une lingua franca et économie des langues

Les enjeux du cyberespace multilingue

La communication scientifique à l’épreuve du multilinguisme

La traduction, langue de la mondialisation

À l’heure de la mondialisation, marquée par l’émergence des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), il n’est plus possible de faire l’impasse sur la question des langues en matière de communication. De ce point de vue, elle ne concerne pas que les spécialistes du domaine ou la communauté des enseignants et des chercheurs, toutes disciplines confondues : elle est l’affaire de tous.

Ce colloque est organisé par l’ISCC, avec le soutien de l’Inserm, l’Irstea et la Casden.

Voir le lien suivant

The best products at the best prices!

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player